Jacques à dit: vive les économies!

On entend souvent « le zéro déchet oui mais ça coûte cher » ou « je n’ai pas les moyens d’acheter que du bio »… Concrètement, comment faire, en fonction de nos habitudes alimentaires et nos modes de vies, pour maîtriser son budget et tendre vers le zéro déchet?

État des lieux du budget Alimentation Français

En 2014, les ménages consacrent 3 600 € en moyenne par habitant sur l’année, à domicile ou en dehors du domicile. Soit environ 300 € par mois. (Source Insee : Cinquante ans de consommation alimentaire : une croissance modérée, mais de profonds changements)

Il varie évidemment en fonction des situation économique de chacun.

evolution_panier_INSEE

Si l’on examine d’un peu plus près le panier d’un Français, on retrouve de plus en plus de produits préparés et des produits transformés ultra-chers tels que des légumes déjà coupés ou par exemple des pommes de terre  en purée, ou des produits nocifs que l’on aurait pu faire nous-même avec des ingrédients naturels à prix riquiqui!

D’après l’Insee, entre 1986 et 2010, les changements de modes de vie se sont accompagner d’une réduction du temps de préparation des repas à domicile : – 25% et profitent à des produits faciles d’emploi, tels que les pizzas ou les desserts lactés frais.

Cette évolution peut être expliquée aussi par nos rythmes de vie qui ont largement évolués en quelques décennies. Cependant, ce n’est pas une fatalité!

Nous ne sommes pas obligés d’acheter des compotes emballées et autres produits industriels… Voyons ensemble les solutions!

On peut éviter les supermarchés

En fonction de votre lieu d’habitation, plusieurs options s’offrent à vous:

  • les différents marchés autour de chez vous (l’hebdomadaire de votre ville, celui des producteurs locaux : le Marché des Producteurs Pays, etc.)
  • les producteurs qui réalisent de la vente directe. Dans l’agglomération orléanaise, nous avons la chance d’avoir de nombreux producteurs locaux (guide des producteurs)
  • Les services de livraison de paniers : les AMAP, la Ruche qui dit oui !, les Paniers du Val de Loire, Locavore, etc.
  • les magasins bio
  • de nombreuses astuces aujourd’hui sont possibles pour avoir un potager chez soi, ou faire un potager partagé entre voisins/amis/famille, etc. Ou encore, quartier Madeleine à Orléans, un jardin partagé collectif au niveau du quartier à été créé : Le Jardin Partagé d’Emmanuel

Astuce zéro déchet: prenez vos sacs en tissu pour faire vos courses ainsi que votre liste de courses pour n’acheter que ce dont vous avez besoin.

Manger local et de saison

En fréquentant les marchés ou les AMAP, cette solution va être naturelle. Si vous ne connaissez pas les fruits et légumes de saison, n’hésitez pas à vous renseigner ou à vous référer à un calendrier des saison.calendrier-fruits-legumes.png

Cette astuce est évidemment valable pour la viande, le vin, le pain… D’ailleurs, nous avions rencontrés il y a quelques mois le meunier Yves de Rochefort, dont vous pouvez retrouver les farines/ céréales dans quelques magasins bio/ restaurants d’Orléans.

Astuce: privilégier l’agriculture bio ou raisonnée française, bien meilleure pour votre santé et pour l’environnement.

Prendre le temps de cuisiner

Là il n’y a pas de secret, il va falloir mettre la main à la pâte!

Nous entendons d’ici les zéro-septiques : « oulala mais je n’ai pas le temps… »

En moyenne, comptez moins d’une heure par semaine pour faire vos courses avec le sourire, contre 1h30/2h en supermarché (trajet+courses). En terme de temps et de stress, vous êtes gagnant donc sur toute la ligne! Il ne vous reste plus qu’à trouver des recettes équilibrées, variées et zéro déchet!

  • Astuce 1 : faire des menus

Cela vous permettra de planifier tranquillement ce dont vous avez envie et de faire vos courses en conséquence et de maîtriser votre budget. Au delà de l’aspect financier, pour les familles avec enfants, cette astuce peut vous permettre de gagner en sérénité. Et pourquoi ne pas proposer un plat chacun?

Nanouch du blog « Nanouch fait tout maison » ou Elisa du blog « Et Dieu Créa » pourront vous donner quelques idées. D’autres idées végétariennes sur le site 123veggie.

Astuce: faire des plats différents à chaque repas ou trop élaborés est généralement chronophage et peu économique. Simplifiez vous la vie!

  • Astuce 2 : préparer à l’avance

N’hésitez pas à profiter du week-end pour cuisiner (à plusieurs c’est plus sympa) et à congeler. Vous n’avez qu’à peaufiner votre plat le soir et hop c’est prêt. Zen Attitude… 😉

Pour les goûters des enfants, cuisinez en grosse quantité pour la semaine voire plusieurs semaines (en congelant). Nous avions partager quelques recettes faciles de gâteaux: gâteaux sésame ou encore les bouchées aux amandes et sésame. Si vos enfants ont du mal à passer au tout fait maison, voici un super site qui pourrait vous aider: La Super Superette.

Zéro Gaspillage

zeo_gaspi.png

Source: QQF

Depuis janvier 2016, tous les restaurateurs sont tenus de vous remettre un « doggy bag » si vous le demandez. Pour favoriser la démarche, l’ADEME vient de lancer une large campagne publicitaire en ce sens « Ca suffit le gâchis« .

Pour agir efficacement contre le gaspillage alimentaire, vous pouvez:

  • acheter que ce dont vous avez besoin
  • faire attention aux dates de péremption
  • accommoder vos restes
  • glaner/ récupérer les invendus

Et dans la réalité, ça se passe comment?

Camille : Nous sommes un foyer de 3 personnes et privilégions la spontanéité. Ce qui nous vaut quelques variations sur frigo vide! 😉

Bon concrètement, nous allons chercher les légumes chez Solembio (Jardin de Cocagne) le jeudi ou vendredi. Le vrac sec (légumineuses; céréales) nous l’achetons en magasin bio (La Source) ainsi que le lait végétal et les œufs tous les 15 jours environ. Généralement, je récupère les fruits et légumes invendus en fin de marché. Nous n’achetons que très rarement de la viande. Si nous en achetons, nous allons avec nos contenants dans une boucherie.

Au niveau cuisine, tous les week-end, je prépare au moins une tarte salé et un plat mijoté (temps: 1h/1h30). Sinon le soir en semaine, je cuisine 15 min environ. Pour les gâteaux, je fais généralement des grosses fournées tous les 15jours/ 3semaines (2h). Je fais nos yaourts la nuit (5min) en heures creuses, pour la semaine.

Aussi, en tant que végétarienne, je me suis BEAUCOUP intéressée aux alternatives aux produits animaux. Ce qui me permet de ne jamais être démunis si je n’ai pas d’œufs ou de beurre par exemple. Je vous invite à naviguer sur le  site 100% végétal de Marie Laforet, un délice visuel!

En terme de budget, nous dépensons en moyenne 170€/ mois pour l’alimentation en tout bio. Mon fils (4 ans) et moi avons la possibilité de manger à la cantine. Mon mari apporte son tuptup le midi. Donc tout compris, ainsi que les sorties, notre poste nourriture est de 250€/mois en moyenne pour 3. Rassurez vous nous ne sommes pas sous-nutris! En plus de mes connaissances personnelles, j’ai beaucoup appris grâce à un groupe sur facebook : Gestion budgétaire, entraide et minimalisme.

IMG_20160330_181446

Justine : Mon conjoint et moi-même, réalisons nos courses de façon très spontanée aussi, en fonction de nos envies et de nos horaires professionnels (très changeant pour mon conjoint). Pour les fruits et les légumes, nous avons plusieurs sources d’approvisionnements : l’AMAP de notre ville, les magasins bios, les marchés et le primeur de notre ville. Tout ce qui concerne les œufs & les fromages, la viande, le poisson (pour lequel nous avons énormément réduit notre consommation) nous allons chez nos commerçants de proximité : la fromagère, le boucher, etc. Également au sein de notre supermarché qui propose aussi ces produits à la coupe. Pour le lait, nous l’achetons en vrac, chez un fermier, à côté de chez nous, qui vend son lait cru directement à la sortie de son tank à lait, tous les soirs 7 jours/7. Pour les produits secs, nous nous rendons dans les magasins bio et quelques supermarchés qui proposent aussi ce service.

Nous adorons cuisiner et nous prenons le temps de faire beaucoup de choses nous mêmes : moutarde, mayonnaise, yaourts, nos desserts, biscuits, etc. Nous mangeons généralement  tard le soir, souvent après 21H passé. Nous réalisons au moins deux à trois fois par semaine de faire de grosses plâtrées pour nos tuptups le lendemain, où par exemple, nous réalisons plusieurs recettes avec un même ingrédient : ce printemps, notre AMAP nous a fourni des radis avec leurs fanes, avec lesquels nous avons fait une entrée de radis et avec les fanes une tarte aux fanes-oignons-chèvre-noix! un régal!

En matière de prix, nous sommes à environ 200-250 € par mois, et nous jetons une poubelle par mois!

Si vous aussi ce sujet vous intéresse, si vous avez des questions ou si vous voulez partager votre expérience, n’hésitez pas à nous laisser des commentaires.

Publicités

4 commentaires sur « Jacques à dit: vive les économies! »

  1. Bon, ben là on est en plein dans l’exemple du problème de stat.

    Si 9 personnes dépensent 100 euros par mois pour l’alimentaire (ce qui est peu, mais possible en faisant attention – et doit à peu prés correspondre à ce qu’une famille de 4 personnes dont les parents gagnent chacun un smic doit dépenser), et 1 personne qui en dépense 1000 par mois (ce qui est beaucoup, mais une personne étant amenée pour raison professionnelle à manger 4 fois par semaine dans un restaurant de chaine sera dans ces eaux là… on est pas encore au milliardaire). En moyenne, ces 10 personnes dépensent 190 euros pas mois. C’est à dire un budget plus que large pour les 9 premières, et impossible à tenir pour la dixième.
    Donc si on dit à ces 10 personnes « faites des économies et mangez pour seulement 150 euros par mois » (ce qui est une économie par rapport à la moyenne », la réponse de ces 10 personnes sera « n’importe quoi! »

    Donc oui, c’est intéressant de voir comment les gens dépensent (on est en France, souvent on ne donne pas de chiffre… même le rapport de l’insee cité parle en pourcentage!), mais c’est pas sympa du tout de parler d’économie. Quelqu’un qui fait ses courses chez aldi ne fera pas d’économie en passant au marché. Son budget va double. La qualité aussi probablement, mais même si c’est possible, c’est un peu plus compliqué à faire.

    J'aime

  2. Tu n’ as pas tort Maëlle, mais globalement on peut dire que vivre autrement, c’ est à dire en réduisant nos « nécessités » et en privilégiant la réutilisation, la récupération, le fait maison, le prêt…etc, on finit par économiser, même si c’ est une moyenne.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s