Couches lavables vs couches jetables

Chaque année, plus de 3 milliards de couches jetables sont utilisées en France. Ce qui représente environ 1 million de tonnes de déchets enfouis ou incinérés.

Selon l’ADEME, un enfant utilisant des couches jetables de sa naissance à ses 2.5 ans (propreté), produit 1 tonne de déchets non-renouvelables (lingettes, couches jetables, coton). Pour un adulte, on estime les déchets à 1.3 tonne pour une année. Les couches, étant plus grandes, demandent plus de matières premières. À la maison, en crèches et en maisons de retraite, les déchets liés aux couches jetables représentent plusieurs tonnes par an.

Mais comment faire pour éviter ces déchets ? Quelles sont les solutions ? Que valent-elles, tant au niveau écologique, économique et sur notre santé? On s’est penchée sur le sujet.

Les impacts sur l’environnement et notre santé

  • Les couches jetables

Qu’on se le dise franchement, l’éco-bilan d’une couche jetable est tout simplement une catastrophe. Avant même d’être utilisées, les couches jetables ont une forte empreinte écologique par leur production. Mais que contiennent-elles exactement ? On est loin d’être des petites chimistes, mais en gros, la partie absorbante est constituée de gel super-absorbant dans un noyau de cellulose et la partie extérieure imperméable est en polyéthylène ou polypropylène (issu de la pétrochimie). Bref, on peut retrouver jusqu’à 50 composants différents, selon les marques. Certaines peuvent être ultra-nocives pour la peau. Un vrai film d’horreur, on vous prévient!

Il arrive même que les couches jetables influent sur le mécanisme physiologique des testicules, ainsi les bourses ne peuvent se développer normalement. Des analyses de Greenpeace ont prouvé la présence de TBT dans certaines couches jetables. Cette substance, si elle est absorbée par la peau, peut nuire au système immunitaire. Pour info, le gel absorbant actuellement contenu dans les couches jetables a été retiré des tampons hygiéniques en 1985 en raison de sa toxicité. Pour finir, des traces de dioxine ont été relevées dans le chlore qui sert au blanchiment des couches. L’OMS a reconnu qu’il s’agissait de substances cancérigènes pour l’homme.

Au procédé complexe de fabrication, s’ajoute l’emballage, le transport, et (puis surtout hein) les déchets générés! En y pensant, une couche jetable ne sert que quelques heures, et est soit incinérée (où elle devient poussières et au passage dégage de belles molécules bien toxiques dans l’air) ou soit elle est enfouie et subsiste 200 à 500 ans sous terre.

Fond-écran-mamie-rebelle-600x375

The « King » du Zéro-Déchet*

  • Les couches lavables

Vous l’avez compris, pour éviter les problématiques liées aux couches jetables, les couches lavables sont une bonne alternative.

Mais il faut respecter quelques règles primordiales. En premier temps, dans le choix des couches, et par la suite dans leurs utilisations au quotidien. Par exemple, sachant que notre peau a une grosse capacité d’absorption. Il est donc important de la mettre en contact avec des produits sains. Pour la santé de ses utilisateurs, l’utilisation des couches lavables est bénéfique par le fait d’utiliser des matières naturelles sans pesticides (le rappel des pesticides) et des matériaux certifiés par Oeko tex (sans substances nocives pour la peau) qui garantit une qualité optimale de matières premières.

Les couches lavables permettent de limiter la quantité de déchets de façon drastique.

Néanmoins, d’après la fiche technique de l’Ademe à ce sujet, l’étude de l’analyse du cycle de vie des couches, ne permet pas de trancher en faveur de l’une ou l’autre de ces deux solutions par rapport à leurs impacts sur l’environnement (émissions de gaz à effet de serre, épuisement des ressources naturelles et sur l’acidification atmosphérique).

La quantité d’eau ainsi que l’énergie utilisée pour le nettoyage de ces couches, les produits nettoyants, sont autant de facteurs à prendre en considération lors des comparaisons entre couches jetables et couches lavables.

Cependant, dans les deux cas, des pistes d’actions de réduction des impacts environnementaux existent.

Le bilan des couches lavables peuvent-être améliorées par des gestes simples à adopter :

  • la réutilisation par d’autres enfants (elles peuvent servir jusqu’à 3 enfants),
  • le lavage des couches dans une machine à pleine charge,
  • l’utilisation d’une machine à laver performante classée A++,
  • le lavage des couches à 60°C maximum plutôt qu’à 90°C,
  • l’utilisation d’une une lessive écologique,
  • Le séchage des couches exclusivement à l’air libre,
  • l’absence de repassage des couches.

Bilan économique

Le calcul est simple. Un enfant utilise des couches pendant environ les 3 premières années de sa vie. Au début, il lui faudra 7 couches par jour et environ 2 couches sur la fin (c’est une moyenne nationale).

Année 1 (7 x 365 jours) = 2 555 couches + Année 2 (4 x 365 jours = 1 460 couches) + Année 3 (2 x 365 jours = 730 couches) = 4 745 couches au total, de la naissance à la propreté. 

Sachant qu’une couche jetable de base coûte environ 0,20€.

Le coût des couches jetables pour un enfant vaut environ = 4 745 x 0,20 € = 949 €. *(Source : Famille Presque Zéro Déchet – Ze Guide – Jérémie Pichon et Bénédicte Moret, 2016)

Maintenant, pour ce qui est des couches lavables, il existe différentes solutions :

  • 1) les faire soi-même (pour les plus courageux, on vous l’accorde)
  • 2) la location (Danse de la joie, la vie est belle, ça existe!)
  • 3) l’achat

La location de couches lavables

La location favorise un investissement plus doux, de tester plusieurs matières, plusieurs sytèmes de couches, de tester votre organisation autour du change du bébé. Bref, beaucoup d’avantages quand on débute l’aventure!

 Emmanuelle Venon, membre de l’association Ateliers Chrysalide (contact : ateliers.chrysalide@gmail.com) et conseillère en couches lavables au sein du réseau Apinapi,vous guidera pour choisir la couche la mieux adaptée à votre bébé (la solution aux trop nombreux problèmes de fuites!) et dans votre mode d’acquisition des couches : la location ou l’achat.

Elle réalise aussi des ateliers à Châteauneuf-sur-loire, à Jargeau, à La Ferté Saint-Aubin, directement chez elle (sur Vienne-en-Val) et chez vous (Loiret).

Des ateliers de portage (en écharpe ou porte-bébé physiologique), de massage de bébé, de gym bébé et de communication gestuelle associée à la parole sont également proposés tout au long de l’année. Le but de l’association, lancée en septembre 2013 : créer du lien, partager son expérience de jeune parent et s’encourager.

L’achat de couches lavables

En achetant environ 30 couches lavables par enfant (c’est ce qu’il faut) neuves ou d’occasion 😉 et tout l’équipement supplémentaire (inserts, surcouches, etc.) à la louche il faut débourser environ 500€! Le plus rentable est d’utiliser des couches lavables évolutives, qui vont de la naissance à l’âge de la propreté. De plus, comme évoqué ci-dessus, il faut rajouter la consommation d’eau, d’électricité et d’achat de lessive écologique plus onéreuse (mais qui reste tout à fait raisonnable).

Et puis aussi, garder à l’esprit, que dès que votre petit tribu sera propre, vos couches lavables peuvent se revendre d’occasion. Une économie en plus!

Pour aller plus loin, une étude réalisée en 2003 (thèse d’Anne-Sophie Ourth), relate le coût moyen (fourchette haute) des couches lavables de l’ordre de 651€, soit un coût unitaire du change de 0.11€ (jusqu’au 2.5 ans de l’enfant). Les couches jetables ont quant à elles un coût variant de 831€ (couches 1er prix) à 2 249€ (couches grandes marques). Comptez entre 300 et 1 500€ d’économies pour un enfant sur 2,5 ans  (achat et entretien compris), et entre 550 à 2 200 euros d’économies pour la naissance d’un 2ème enfant, qui réutilise le stock de couches de son aîné.

comparatif-couche-lavable-et-couche-jetable-coût-de-la-couche-lavable-matières-premières-production-de-déchets-de-la-couche-lavable-consommation-d-eau-et-.png

Qu’en est-il au quotidien?

  • Les parents dans la vie, ils font comment ?

Les chiffres, l’environnement c’est bien mais qu’en pensent les parents ? Ceux que j’ai pu interroger ont choisi les couches jetables, pour plusieurs raisons :

  • Simplicité (pas d’entretien)
  • Manque de temps (travail à temps plein, plusieurs enfants…)
  • Hygiène
  • Barrière psychologique
  • Habitudes

L’argument financier (couches jetables vs couches lavables) est connu des parents mais ne prend que très peu le pas sur les raisons évoquées plus haut!

Astuce 1: pourquoi ne pas tenter les couches lavables quand il ne reste plus que 2 couches par jour (sieste et nuit) ? Pas trop d’entretien et les tailles ne varient pas beaucoup.

Astuce 2 : pensez aux lingettes réutilisables ou au gant de toilette pour nettoyer les fesses de votre enfant ! Pour les hydrater, le liniment maison bien sûr ! Très économique et écologique.

6293238-9490469
Crédit: Dave Engledow

 

  • Les structures d’accueil des enfants

En fonction des structures (crèches, assistante maternelle, nounou…), l’utilisation des couches lavables sera plus ou moins bien acceptée. Les crèches fournissent les couches sauf s’il s’agit d’une demande particulière de la part des parents. Auquel cas, les parents se voient remettre le « lange sale » à la fin de la journée. A Orléans, les crèches « les chats perchés » ou « Le P’tit Mouflet» sont ouvertes sur le sujet !

Au niveau des assistantes maternelles, cela dépend vraiment des personnes, de leur sensibilité environnementale… Il faut discuter avec la personne qui s’occupe de votre enfant. Si l’assistante maternelle refuse, pourquoi ne pas utiliser des couches lavables à la maison et des jetables en dehors ?

Où acheter des couches lavables ?

Vous pouvez en trouver sur internet, dans certains magasins bio, dans des grandes enseignes (Aubert). En région parisienne, il y a la boutique APINAPI. Elle propose un large choix de produits zéro déchet pour la petite enfance mais pas que !  Sinon d’occasion sur Leboncoin, dans les vides greniers, etc.

N’hésitez pas à partager vos expériences avec nous, on adore vous lire !

Pour aller plus loin :

http://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/fiche-technique-ademe-sur-impacts-environnementaux-couches-pour-bebe-2012.pdf

http://www.couches-ecoservice.com/these_couches_lavables.pdf

http://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/utilisation-couches-lavables-en-micro-creche-dans-doubs-25-2014.pdf

 

Publicités

Un commentaire sur « Couches lavables vs couches jetables »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s