Le bureau

Qu’il soit chez soi, ou au travail ou à l’école, nous avons tous quelque part un coin bureau plus ou moins formel. Qu’il s’agisse d’une pièce entièrement consacrée ou simplement d’un bout de table, nous avons un endroit où se trouve nos courriers, du papier, des stylos et du matériel divers pour notre travail, nos études, nos correspondances, nos loisirs, etc.

Quand j’ai commencé à faire attention à ma production de déchets, je me suis vite rendue compte que j’accumulais beaucoup de ces objets. Malgré leurs utilités ou mes préférences,  la plupart d’entre eux, ont une durée de vie limitée et génèrent une source de déchets qui finissent généralement dans le bac à recyclage ou à la poubelle directement. Voire pour certains de ces objets, attendent même de trouver une seconde vie 🙂

Donc voici quelques pistes ici, pour épurer nos espaces de travail, trouver des astuces et alternatives afin d’avoir un bureau véritablement écologiste et minimaliste.

photo-1448932155749-638e51b56f03

La première étape commence par le désencombrement. Comme l’écrit Béa Johnson dans son livre « Zéro Déchet » : « Un bureau se doit d’optimiser notre productivité. Un bureau dégagé est le signe d’un esprit ordonné et méthodique. » Après à chacun d’organiser son espace de travail comme il l’entend bien sûr 🙂

Pour cela, il est judicieux de faire le tri pour identifier les objets : qui fonctionnent encore, qui nous servent vraiment, qui sont en doublon, etc.

Quelques questions pour y réfléchir : De combien de stylos et de crayons avons-nous réellement besoin ? Sont-ils dangereux pour notre santé ? Est-ce qu’un autre objet ne pourrais pas servir le même but ? Pourrais-je utiliser cet espace pour autre chose ? Mérite-t-il que je consacre du temps à le dépoussiérer et à le nettoyer ? Est-ce réutilisable  ?

Mais que faire de ces objets ? 

Il existe de nombreux moyens pour se séparer des objets que l’on ne souhaite plus.

La bonne idée ! Il y a quelques semaines de cela, dans une région voisine, j’ai participé à une Gratiféria ! Un concept génialisme qui permet de donner tout ce que l’on souhaite, enfin… que l’on ne souhaite plus chez soi 😉 Démarche citoyenne et volontaire, peut-être est-ce l’occasion de lancer le mouvement à Orléans ? 🙂

  • Recycler : uniquement les feuilles utilisées recto-verso, ou envoyez vos stylos qui ne fonctionnent plus à TerraCycle, ou contacter le fabricant de votre matériel qui se doit par le Principe de la Responsabilité Élargie du Producteur (REP), de prendre en charge financièrement, la collecte sélective puis le recyclage ou le traitement des déchets issus de ces propres produits.

La bonne idée ! Des bennes de collecte peuvent être mise en place dans les couloirs de votre entreprise ! Par exemple ici les bennes mises en place dans l’entreprise de Camille :

IMG_20160307_1140171

Une fois votre étape du désencombrement affiné, il vous faudra être proactif au quotidien pour refuser ce que vous ne souhaitez plus dans votre foyer.

Stop à la pub ! Pour ma part, je ne reçois plus de courrier inutile depuis que j’ai « virtualité » la plupart de mes démarches administratives (énergie, banque, santé, etc.). Ensuite, un des premiers réflexes que j’ai adopté est celui de coller sur ma boîte aux lettres, un autocollant « STOP PUB », que vous pouvez en trouver auprès de différents organismes (SICTOM, Mairies, associations…). Selon l’endroit où vous vivez, cette démarche fonctionne plus ou moins bien. Pour ma part, c’est assez efficace!

Stop-pub

Pour aller plus loin, vous pouvez aussi retourner à l’expéditeur les publicités adressées à votre égard (celle que l’on subit parce que nos noms figurent sur plein de listes commerciales), en notant « REFUSÉ » sur la lettre sans l’ouvrir. Vous pouvez appuyez votre demande, en envoyant un mail aux entreprises en question, pour leur demander de ne plus vous envoyer de catalogue et de publicité papier.

Une autre solution pour limiter la production de ses déchets est bien entendue la réutilisation!

Depuis que je fais attention à mes achats, j’essaye (en fonction de mon budget) de privilégier la qualité à la quantité, d’opter pour un objet utile, durable et réparable. Par exemple, il y a encore quelques semaines, j’avais une montagne de stylos jetables que j’ai remplacée par un stylo à plume rechargeable à l’encre (en bouteille) auprès de la papeterie proche de moi.

La réutilisation se trouve aussi dans nos imaginaires! En transformant certains déchets en ressources. L’upcycling artistique est passionnant! Il existe de belles initiatives à Orléans qui porte ces valeurs :

Comme on passe la majorité de nos journées au boulot, une des bonnes initiatives à mettre en place (si vous avez l’espace nécessaire) est de vous équiper pour faciliter le compostage (et de sensibiliser les collègues au passage). Par exemple, le bureau de Camille est trop chouette et bien pensé : il y a différents bacs pour le recyclage et un petit sceau biodéchet, qui lui permet de transférer ses déchets biodégradables au compost de l’entreprise.


La bonne idée ! Le coworking baby!

Cette pratique offre un environnement sociable, collaboratif et motivant aux travailleurs indépendants et aux petites entreprises. Elle renforce la séparation travail/vie privée qui peut avoir un effet positif sur sa productivité. Écologique et économique, elle favorise un mode de travail plus souple et permet de se débarrasser du superflu en mutualisant les équipements et fournitures de bureau mais aussi le chauffage et l’éclairage 🙂 À Orléans, un espace de coworking a ouvert ses portes depuis septembre dernier : Eurêka Coworking. Situé en plein centre, au 4 bis rue Croix de Malte, la gérante Katia (un amour) accompagnée de ses deux adorables chats-coworkers Benco & Waka, vous feront découvrir ce lieu avec leur plus grand plaisir.

 

Idées d’ateliers à expérimenter : Pour aller encore plus loin, fabriquer certains produits me tente beaucoup! Comme par exemple de la colle ou la fabrication de papier! Encore pleins de choses à découvrir, peut-être ensemble ? 🙂

Nous avons à coeur de mettre en avant les initiatives locales en faveur de la réduction des déchets, vous trouverez de nombreux liens cliquables pour découvrir des outils, des documents et sites internet.

N’hésitez pas à diffuser dans vos réseaux et à nous faire part de vos réactions ou réalisations.

 

Publicités

3 commentaires sur « Le bureau »

  1. Les bibliothèques ne prennent plus les livres, sauf s’ils font parti de collection rares, chers et intéressantes. Des bibliothécaires m’ont dit qu’ils valaient mieux mettre son livre dans la poubelle jaune (chaque année en France des milliers de livres sont recyclés) ou de le mettre dans une boite à livres.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s